preloader image

Sécurité : quelles sont les règles à suivre sur un chantier de construction ?

Sur un chantier, les risques sont nombreux, aussi bien pour les travailleurs que pour les personnes non impliquées dans les travaux. C’est pourquoi il est important d’établir des règles de sécurité pour limiter le nombre d’accidents du travail, prévenir les maladies liées à l’activité et éviter l’irruption de personnes étrangères au chantier.

 

Le plan de prévention

Le plan de prévention reprend toutes les règles de sécurité à appliquer dès lors qu’il y a coactivité sur un chantier. Il a pour but de réduire les risques liés à la présence d’un grand nombre de travailleurs issus d’entreprises différentes. Le document sera réalisé par le coordonnateur SPS (coordonnateur en matière de sécurité et de protection de la santé) suite à la visite de chantier de l’ensemble des entreprises impliquées.

Ce plan permet de formaliser les mesures générales et spécifiques de prévention nécessaires et applicables à l’ensemble des intervenants.

Le plan de prévention chantier regroupe l’ensemble des coordonnées des entreprises et est utilisé tout au long des travaux.

 

La fiche de données de sécurité

La fiche de données de sécurité (FDS) est obligatoire dès lors que des substances chimiques et/ou que des mélanges considérés dangereux pour la santé humaine ou pour l’environnements sont utilisés sur le chantier.

La FDS a donc pour but de prévenir et de limiter les risques chimiques et doit être transmise aux salariés amenés à manipuler ces produits.

Qui est responsable de la sécurité sur un chantier ?

Une grande partie des responsabilités incombe à l’employeur. Il a l’obligation de prévenir les risques et de veiller au respect des règles. Pour cela, il doit former tous ses employés, qu’ils soient en CDI, en CDD, intérimaires ou stagiaires, et les informer sur les conditions de circulation et les consignes de sécurité.

Les règles doivent être visibles et accessibles par tous sur le chantier. L’employeur doit aussi fournir le matériel et les équipements de protection nécessaires à l’ensemble de ses ouvriers, ce qui inclut la mise à disposition de combinaisons, casques, lunettes, gants, dispositifs anti-chute, etc., mais également la vérification et l’entretien des installations et des machines.

Dès lors que plusieurs entreprises sont amenées à intervenir sur un même chantier, un coordonnateur SPS doit être nommé. Son rôle sera d’évaluer les risques avant le début du chantier, de mettre en place un plan de prévention adéquate, d’organiser les différentes interventions des équipes, et de veiller au respect des consignes et des règles de sécurité tout au long des travaux.

De leur côté, les salariés, nouveaux arrivants comme travailleurs expérimentés, ont tous le devoir de respecter les règles de sécurité mises en place. Ils doivent également avertir leur supérieur lorsqu’ils remarquent un quelconque signe d’usure ou d’obsolescence des équipements. Si un salarié manque au respect de ces consignes, il est passible d’une faute disciplinaire.  En cas d’accident, sa responsabilité pénale peut être engagée pour mise en danger de sa personne et d’autrui.

 

Si le nombre d’accidents sur les chantiers a été divisé par 3 au cours des 30 dernières années grâce aux différentes règles et pratiques mises en place en termes de sécurité, il est impératif que tout le monde reste vigilant et se responsabilise pour éviter un maximum de problèmes. Maisons Cercle Entreprise y veille chaque jour.

Découvrez nos Plans et Modèles